Pleins Feux sur les termes officiels de traduction

Types de traductions officielles
Ce guide se propose d’expliquer les différents termes utilisés dans le domaine de la traduction.

Certifiée : pour certifier une traduction, le traducteur doit attester que la traduction est fidèle au document original et exacte. Chaque page de la traduction doit porter le cachet ou les initiales du traducteur pour éviter toute falsification. Au Royaume-Uni, les membres compétents du Chartered Institute of Linguists (CIOL) (L’Institute des Linguistes Agrées de Londres) peuvent certifier les traductions et produire une attestation sur un modèle du CIOL.

Ma prestation de certification : en tant que membre du CIOL, j’appose mon cachet, signe les pages et procure une attestation. Exemples : certificats de naissance, de mariage, de décès, certificats universitaires, traductions de demande de licence à Security Industry Authority (SIA) / Security Industry Scheme, documents d’incorporation d’entreprise et articles d’association, traductions pour des sociétés de services financiers ou de télétravail du Royaume-Uni et le NARIC [centre national d’information sur la reconnaissance académique] du Royaume-Uni.

Traduction notariée : une traduction notariée comporte a) une déclaration du traducteur mentionnant que la traduction a été signée devant notaire ou b) une déclaration du notaire à propos du document original et de la traduction. Le but des traductions notariées est de les officialiser pour pouvoir les utiliser à l’étranger, et de vérifier et confirmer l’identité et l’accréditation du traducteur. La signature du notaire ne peut pas avaliser la qualité de la traduction à moins qu’il ne s’agisse d’un linguiste qualifié et membre d’un organisme de règlementation de la traduction comme le CIOL.

Ma prestation de traduction notariée : je travaille en étroite collaboration avec un notaire local situé à Cheshire. Le notaire certifie mes qualifications professionnelles et non le contenu de la traduction. N’hésitez pas à prendre contact pour obtenir de plus amples informations.

Traductions légalisées ou avec cachet de l’apostille : je traduis les documents et me charge de leurs légalisations devant notaire (certification de mes qualifications professionnelles et non du contenu de la traduction). Le notaire, quant à lui, se charge de la délivrance de l’apostille. N’hésitez pas à prendre contact pour obtenir de plus amples informations.

Traductions assermentées : le Royaume-Uni faisant partie des pays de la Common Law, il n’existe pas de traducteur assermenté. Cependant, dans les pays de droit romano-civiliste, tels que l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Espagne, les traducteurs assermentés ont prêté serment devant les autorités gouvernementales compétentes et peuvent donc délivrer des traductions assermentées et reconnues comme documents officiels. Je ne peux donc pas vous procurer une traduction assermentée. Il est préférable de demander conseil à l’ambassade du pays à l’origine de la demande.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations et une consultation gratuite!

Téléchargez le guide Pleins Feux sur les termes officiels de traduction: Plein feux sur les termes officiels de traduction Julie Barber 20.10.20